4 résultats affichés

Chevalet Despiau Français pour violoncelle
Chevalet Despiau Français pour violoncelle

Des chevalets d’excellente facture qui vous permettront d’augmenter le potentiel de votre instrument.

not rated 44,00105,00

Disponible

Choix des options
Chevalet Despiau Belge pour violoncelle
Chevalet Despiau Belge pour violoncelle

Des chevalets d’excellente facture qui vous permettront d’augmenter le potentiel de votre instrument.

not rated 44,00105,00

Disponible

Choix des options
Chevalet Despiau pour alto
Chevalet Despiau pour alto

Des chevalets d’excellente facture qui vous permettront d’augmenter le potentiel de votre instrument.

not rated 13,0036,00

Disponible

Choix des options
Chevalet Despiau pour violon
Chevalet Despiau pour violon

Des chevalets d’excellente facture qui vous permettront d’augmenter le potentiel de votre instrument.

not rated 12,0036,00

Disponible

Choix des options

Qu’est-ce que le chevalet?

Le chevalet, pièce essentielle du violon, est ce petit morceau de bois sculpté se situant entre les deux ouïes de l’instrument, de façon précise par rapport à la barre d’harmonie et l’âme, et sur lequel reposent les cordes. Il permet de garder ces dernières en tensions, espacées, et a pour rôle d’assurer le trajet des vibrations partant des cordes vers la caisse de résonance, de donner au son sa clarté et sa puissance. Il est une partie mobile qu’il faut donc surveiller et replacer par moment.  

Qu’est-ce qu’un bon chevalet?

Un bon chevalet aura la capacité de bien transmettre cette vibration, mais aussi de respecter la vitesse du son, de lui donner sa clarté et la puissance souhaité. Ce sont ces quatre facteurs qui détermineront alors la qualité du chevalet.
  • Premièrement, s'il est déformé par la tension des cordes.
  • Ensuite, si la hauteur des cordes ou leurs espacements ne sont plus satisfaisant.
  • Enfin, si ses appuis sont instables et empêchent le chevalet de tenir dans la bonne position.
Pour assurer une bonne transmission de la vibration, il faut qu’elle se fasse de façon droite et le plus rapidement possible. Pour se faire, la fibre du bois composant le chevalet se doit d’être droite et linéaire, et bien perpendiculaire à la table. Ainsi, la transmission se fera sans accrocs. Pour respecter la vitesse du son, il faut chercher à réduire au maximum le délai entre l’émission de la vibration sur la corde et la résonance du son: cela assurera une attaque sonore plus nette et incisive. Le délai doit donc être le plus court possible. Pour une bonne clarté sonore, le chevalet doit faire en sorte que la transmission n’altère pas le son: plus elle est rapide, plus le son est nette, précis et riche en harmoniques. Enfin, la puissance du son sera aussi donnée par le chevalet, et cela résultera de la façon dont le luthier choisira et taillera ce dernier.  

Comment choisir son chevalet?

Un bon chevalet c’est d’abord une bonne matière première, un bois dont la fibre respectera la transmission de la vibration et assurera les critères listés plus haut de par son épaisseur et sa linéarité. Ainsi, la maturité, la maille, la densité du bois seront les critères principaux de sélections à la base du taillage. Mais il faudra aussi prendre en compte le sens de la fibre et son épaisseur.

Quand faut-il changer le chevalet?

Les chevalets sont avant tout des pièces interchangeables. C'est à dire qu'il est tout à fait possible d'en changer au cours de la vie d'un violon, alto ou violoncelle. D'ailleurs, c'est très recommandé dans le cas où celui-ci serait :

Rencontrons-nous pour identifier vos besoins