fbpx

Comment utiliser une sourdine

avec Pas de commentaire

Bien qu’elles ne soient pas aussi vitales pour le jeu du musicien que le coussin, la mentonnière ou les chevilles, les sourdines pour violons (mais aussi pour les altos et violoncelles) sont toutefois de petits accessoires qui ont toute leur importance. Découvrez le monde feutré qu’elles créent et apprenez comment utiliser une sourdine grâce à cet article.

 

Comment utiliser une sourdine sur son violon
Une sourdine en ébène installée sur le chevalet d’un violon pour en atténuer le volume

 

Qu’est-ce qu’une sourdine ?

Avant de savoir pourquoi et comment utiliser une sourdine, concentrons nous sur ce qu’est exactement cet accessoire.

Une sourdine est un petit dispositif qui s’attache généralement au chevalet des instruments à cordes frottées pour en altérer le timbre. Elles permettent notamment de réduire le volume produit par la caisse de résonance en absorbant une partie des vibrations.

Un chevalet mal taillé aura en fait le même effet qu’une sourdine.

Le son d’un violon, d’un alto ou d’un violoncelle vient du musicien qui applique une certaine force sur les cordes. Cela peut se faire autant aux doigts qu’avec l’aide d’un archet. La vibration voyage ensuite depuis la corde à travers le chevalet jusqu’à la caisse de résonance qui va servir d’amplificateur. Une sourdine va servir à empêcher une partie des fréquences d’atteindre la table de l’instrument en augmentant la masse du chevalet.

Les sourdines pour instruments du quatuor se trouvent dans de nombreux matériaux : bois, métaux ou caoutchouc. Jouer avec les densités de matériaux et les design de sourdines permet d’obtenir une atténuation plus ou moins importante.

Le timbre est en fait une notion qui fait référence aux caractéristiques sonores d’un instrument. D’un point de vue physique il s’agit de l’ensemble des fréquences et de leurs harmoniques qui sont produites. Beaucoup de facteurs peuvent définir le timbre d’un violon, autant dans sa fabrication que dans son montage, le choix de ses accessoires mais aussi la façon de le jouer.

Pourquoi vouloir étouffer le son de son violon ?

Certains violoncellistes se servent parfois des sourdines pour éliminer les loups. Ces sons désagréables ressemblant au hurlement d’un loup qui se produisent lorsque un instrument a trop d’énergie. Dans ce cas, des sourdines peuvent être installées entre deux cordes pour absorber ce surplus d’énergie et ainsi dompter le loup.

Une des plus importantes raisons pour un musicien de vouloir utiliser une sourdine est pour pouvoir s’entraîner discrètement. Autant pour le débutant que pour le professionnel, il y aura de nombreux moments où le volume de l’instrument devra être atténué pour ne pas déranger ses voisins ou réveiller le bébé qui dort. D’autre part, il existe aussi des sourdines qui ont été spécialement créées pour être utilisées dans certaines œuvres.

 

 

Comment utiliser une sourdine de différents types

Il existe au moins deux types d’emplois qui vont déterminer comment utiliser une sourdine mais aussi comment la choisir. Il existe de nombreux modèles qui auront différents effets sur le timbre et le volume final de votre instrument.

 

La sourdine d’appartement

La sourdine d’appartement est généralement celle qui atténue le plus le volume de son instrument. Elle permet de s’entraîner sans produire un volume trop important qui pourrait éventuellement déranger votre entourage. Leur emploi est souvent utile lorsque :

  • Vous voulez vous entraîner pendant des heures tardives ou matinales.
  • Les murs de votre appartement sont vraiment très fins et vos voisins se plaignent facilement
  • Quelqu’un de votre famille a vraiment besoin de faire une sieste
  • Vous manquez d’assurance lorsque vous travaillez et vous ne voulez absolument pas qu’on vous entende

Ces sourdines sont généralement les plus lourdes et pour qu’elles soient vraiment efficaces, vous devrez choisir les modèles “peigne” en caoutchouc, plomb ou bronze.

 

La sourdine d’orchestre

Les sourdines dites “d’orchestre” sont utilisées par les concertistes lorsque un compositeur a clairement indiqué sur la partition qu’elle devait être employée. On lira alors sur la partition la mention “con sordino“. Celles-ci sont le plus souvent en caoutchouc et sont facilement débrayable.

 

Avant de savoir comment utiliser sa sourdine, il faut déterminer quel modèle correspond à ses besoins.
Avant de savoir comment utiliser sa sourdine, il faut déterminer quel modèle correspond à ses besoins.

 

Les différents types de sourdine

Si vous vous demandez comment utiliser une sourdine au mieux, il n’y a rien de plus simple ! L’essentiel étant de déterminer vos besoins exacts.

Tourte

Le modèle Tourte est surement la sourdine la plus utilisée dans un contexte d’orchestre. Elle est simple, très peu chère et se place facilement entre les deux cordes centrales de l’instrument. De ce fait, on peut en un seul geste l’installer sur le chevalet et s’en débarrasser suivant les besoins de la partition.

  • Atténuation : environ 20%
  • Matériaux : caoutchouc

 

Bech

Cette variation de la sourdine Tourte se compose de deux parties aimantées permettant une fixation sur le chevalet très simple et sûre.

  • Atténuation : environ 20%
  • Matériaux : caoutchouc et aimant

 

Roth Sihon

Cette version de sourdine d’orchestre est elle aussi facilement débrayable et se monte sur les cordes centrales de votre instrument. Il s’agit là aussi d’une sourdine d’orchestre dont le placement est adaptable selon les besoins du musicien.

  • Atténuation : environ 20%
  • Matériaux : Acier et caoutchouc

 

Peigne

Les peignes s’installent directement entre les cordes sur le chevalet. Elles qui permettent la plus grosse atténuation de l’instrument et s’utilisent principalement pour l’entraînement. Suivant les matériaux utilisés, l’effet sera plus ou moins important. Les versions en plomb ou en plomb/caoutchouc sont très peu chères et très efficaces dans leur domaine.

  • Atténuation : entre 50 et 80%
  • Matériaux : Ébène, palissandre, plomb, bronze, caoutchouc

 

Si vous avez un problème pour identifier quelle sourdine est la plus adaptée à vos besoins, n’hésitez pas un instant à me demander. Il est même possible de venir les essayer à l’atelier, je vous montrerai aussi comment utiliser une sourdine au mieux !

 

Le prix d’une sourdine

Les sourdines pour violon, alto ou violoncelle sont la plupart du temps des accessoires très peu chers. Les plus simples sont disponibles à partir de quelques euros. Les modèles les plus perfectionnés peuvent quant à eux atteindre quelques dizaines d’euros. Ce sont des accessoires qui ne nécessitent pas d’entretien et qui dureront toute votre carrière de musicien. À moins que vous les perdiez, évidemment.

J’ai pour ma part choisi de proposer les WMutes dans ma boutique car ce sont réellement de petites merveilles, autant d’un point de vue sonore, que pratique et même esthétique.

Quant à tous les autres modèles de sourdines, je peux évidemment vous les proposer. Mais vous trouverez certainement toutes les références sur des magasins en ligne qui vous proposeront de très bons tarifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *