Entretenir son archet

avec 3 commentaires

L’attention est parfois tellement portée son instrument qu’on en oublie d’entretenir son archet. C’est pour ça que je vous ai préparé quelques conseils qui vous permettront de lui administrer les soins nécessaires. Il n’y a là dedans rien de très complexe et pourtant ces petits gestes sont essentiels. Vous pourrez ainsi conserver toutes les parties d’un archet dans une conditions optimale et vous éviter des visites pénibles chez le luthier ou l’archetier.

Entretenir son archet et ses composants
Entretenir son archet et tous ses composants

Entretenir son archet soi-même

Voici quelques conseils très simples que je trouve bon de rappeler. Je reçois en effet assez souvent dans mon atelier des archets, parfois même très beaux, qui n’ont pas reçu les soins nécessaire. Ceux-ci me parviennent parfois dans des état extrêmes de saleté, avec des pièces manquantes ou des mécaniques grippées. Vous verrez dans ces quelques lignes qu’il suffit de pas grand chose pour éviter ces désagréments.

 

La tension de la mèche

Il est très important de desserrer l’archet après chaque utilisation. Cela permet notamment au crin de ne pas rester sous tension trop longtemps et trop s’étirer. Cela permet d’optimiser sa durée de vie au maximum et de pouvoir attendre plus longtemps avant de faire remécher son archet.

Un archet excessivement serré peut aussi se tordre et perdre sa courbure verticale. Un archetier expérimenté peut toutefois redresser un archet ou réajuster sa courbure pour lui redonner sa droiture et son “ressort“. Mais il s’agit d’une opération plutôt risquée qui peut mener à la rupture de la baguette dans le pire des cas.

 

Le dépôt de colophane

Le dosage de l’application de la colophane est important. Trop en appliquer sur le crin augmentera la quantité du dépôt sur l’archet et l’instrument. N’hésitez pas à demander des conseils quant à son application à un luthier, un archetier ou à votre professeur.

 

Le nettoyage de son archet

Un chiffon microfibre ou une peau de chamois sont de très bon outils pour nettoyer votre archet et votre instrument après chaque utilisation.

Comme pour le violon, il est important de nettoyer la colophane, et les différentes secrétions qui ont pu se déposer sur l’ensemble de l’archet (pas le crin) après chaque session de jeu. Cela évitera l’encrassement du vernis et des différentes parties mobiles qui peuvent prendre du temps à nettoyer par la suite. En effet, une fois la colophane bien prise avec de la graisse des doigts et la transpiration, celle-ci deviendra très difficile à enlever. Pour se faire, il suffit simplement d’utiliser un chiffon doux que l’on peut trouver dans de nombreux rayons dédiés au nettoyage. De plus de nombreux ateliers de lutherie pourront vous procurer ces étoffes spécialisées.

Il est aussi possible de nettoyer facilement le crin de son archet à l’aide d’une brosse afin d’en déloger la colophane accumulée dans ses écailles. Cela permet de regagner un peu d’accroche dans certains cas. D’autre part, certaines personnes sont aussi adeptes du lavage de crin. Cela consiste à nettoyer la mèche à l’aide d’alcool pour en dissoudre le colophane puis de la laver à l’aide de savon et d’eau pour en enlever les graisses et autres saletés. Sachez néanmoins que cette seconde technique n’est pas recommandée. En effet, l’utilisation d’alcool peut causer de gros dégâts au verni de la baguette, de plus, il abîme fortement le crin.

 

Un bouton parfaitement lubrifié

Le bouton est la visse qui se trouve à la base du talon de la baguette. Afin de conserver un mouvement fluide de la hausse, il peut-être utile de lubrifier de temps à autre le filetage de la tige à l’aide de paraffine. Cela évitera l’usure, et les désagréments d’une mécanique grippée.

 

 

Entretenir son archet avec un professionnel

Posséder un archet nécessite aussi dans certains cas le recours aux services d’un artisan spécialisé. Vous devrez alors rendre visite à votre luthier ou archetier local pour qu’il puisse entretenir la baguette, la mèche ou les autres éléments de votre archet.

 

Entretenir son archet va nécessiter des reméchages occasionnels
Entretenir son archet va nécessiter des reméchages occasionnels

 

Le reméchage de l’archet

Il est nécessaire de faire de temps en temps remécher votre archet avec du crin de cheval de haute qualité (ou alors opter pour la fibre Coruss). Étant donné que le crin s’étire et s’use avec le temps, de manière inéluctable. Ceux qui jouent leur instrument fréquemment font remécher leur archet tous les trois ou six mois. Car ils désirent conserver un temps de réponse et une qualité de leur son optimale. Les archets d’étudiants peuvent être reméchés moins régulièrement.

Puisque les crins sont “vivants”, ils raccourcissent dans une atmosphère sèches et s’allongent dans les températures humides. Il est important d’éviter les changements climatiques par rapport aux conditions de reméchage. Si celui-ci s’étire beaucoup, il pourrait devenir difficile à tendre. Dans ce cas, inutile de tenter de forcer, cela pourrait fendre la baguette ou la tête.

Un autre détail qui a néanmoins son importance : évitez de toucher le crin avec les doigts. Vous limiterez ainsi son encrassement avec les graisses ou la transpiration qui s’accumulent sur vos mains.

 

Le filetage de l’œillet

À l’intérieur du talon de l’archet se trouve une petite pièce de métal qui porte le nom d’œillet. Il s’agit en fait d’une sorte d’écrou dont la vis du bouton passe à travers. C’est ce qui permet au bouton de faire avancer et reculer la hausse et d’exercer ou non une tension sur le crin. Au cours du temps, le filetage peut s’user. Si le bouton ne serre plus ou mal, alors l’écrou doit être changé. Un archetier ou luthier peut le remplacer rapidement avec un nouvel écrou de la taille appropriée à l’archet.

 

La plaque de tête

La partie la plus délicate de l’archet est la pointe. Sa plaque de tête en ivoire, en os, en plastique de haute qualité, parfois même en argent ou en or offre un renforcement nécessaire à cette partie fragile. Si la plaque de tête se fend, casse ou décolle, elle doit être immédiatement remplacée d’éviter plus de dégâts. En effet, la cale à l’intérieur de la tête peut la fendre complètement, inutile de préciser que cette réparation peut être très problématique.

 

 

L’entretien de votre archet dans mon atelier

Entretenir son archet vous semble un peu difficile ? N’hésitez pas à me poser des questions ou à me contacter, je tâcherai d’y répondre au mieux. De même, si vous vouliez passez à l’atelier pour en parler ou pour que je vous montre comment faire, n’hésitez pas à prendre rendez-vous.

3 Responses

  1. POLI
    | Répondre

    Bonjour, un reméchage en crin noir pour violoncelle (baroque) augmente t-il l’effet “baroque” ? Merci, Christian

    • Bonjour, pourriez-vous décrire ce que vous attendez d’un son “baroque”? Le crin noir est généralement plus rugueux et rendra le son plus ronflant, tout en fonctionnant mieux avec des cordes de gros diamètres. Si vous utilisez des cordes en boyau naturel non filée, la réponse donnée par l’archet pourrait par contre être assez agressive, donc, c’est à essayer mais il n’y a pas vraiment de réponse absolue.

  2. POLI
    | Répondre

    Merci pour votre réponse. Effectivement, ce que j’entends par son” baroque” est difficile à définir… Comme vous dîtes, il faudrait essayer. Avez-vous de dispo un archet équipé de crin noir, même un archet de contre-basse ou de violon…juste pour essayer, je pourrais faire un saut chez vous… Bonne soirée, Christian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *