Sortez de la matrice avec l’OPS

avec Pas de commentaire

Avez-vous déjà fait ces rêves, lecteurs, qui semblent plus vrais que la réalité ? Si vous étiez capable de sortir d’un de ces rêves, comment feriez-vous pour faire la différence entre le monde onirique et la réalité ? C’est exactement ce que nous propose l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg lors de sa soirée spéciale pour fêter les 10 ans du Zénith cette année. J’ai eu la grande joie d’y assister et je vais donc vous faire part de ma pensée. Entrez et sortez de la matrice avec l’OPS, l’espace d’une soirée !

 

sortez de la matrice avec l'ops
La matrice et ses enchaînements de caractères verdoyants.

 

Sortez de la matrice avec l’OPS

Dès les premières notes qui accompagnent l’apparition des logos de la Warner, un grand frisson s’empresse de parcourir mon échine. Une entrée saisissante qui nous fait immédiatement sonder toute la profondeur de ce projet titanesque. Le principe est le suivant : accueillir au sein du Zénith de Strasbourg une projection sur écran géant du film Matrix. Bien loin d’être une simple projection de cinéma, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg interprète intégralement la bande son du film sous la direction de Don Davis. Pour ceux qui ne le connaissent pas, il s’agit du compositeur de la musique du film en personne !

 

Matrix, un chef d’oeuvre de science-fiction

Je trouve que le choix du film est d’une formidable puissance pour l’organisation d’un tel événement musico-cinématique. Tout d’abord, ce n’est pas n’importe lequel puisque il a été à son époque une véritable révolution. En effet, de nombreuses scènes et effets spéciaux sont entrés dans la légende. Mais toutefois, les éléments les plus marquants font sans doute parti de l’excellente profondeur qui se cache sous l’apparence du divertissement.

Un mélange étonnant et détonnant qui lui valut dès sa sortie (1999) de remporter de nombreux prix. Un engagement tel de la part des critiques et des spectateurs que deux suites lui succédèrent.

 

Envolée en réalité virtuelle avec l’OPS

Le concert que nous ont proposé Don Davis et l’orchestre Philharmonique de Strasbourg va bien au delà de la simple interprétation d’une bande originale synchronisée avec une bande vidéo.

En effet, quoi d’autre aurait été plus à propos que d’extirper hors de l’écran la musique de Matrix pour la transformer en une performance réelle ? Cela correspond tellement bien à définir l’évolution des personnages au sein de cette réalité virtuelle. Tout en nous rappelant sans cesse la profondeur du discours implicite.

Est-ce alors la musique qui prend vie et que nous venons admirer, laissant au film la simple illustration de son propos ? Ou alors l’inverse ? Je pense que là aussi, nous avons le choix entre la pilule rouge ou bien la bleue.

 

<div align=”center”>

</div>

 

Une foule impressionnante de spectateurs

Oui, réellement, lorsque je me suis rendu sur place, j’ai là aussi cru évoluer dans une autre réalité. D’une part, je n’avais pas conscience qu’il s’agissait du plus grand Zénith de France en terme de capacité. Les flots de spectateurs de tous âges se pressaient à toutes les entrées.

La salle n’était pas bondée, mais la plupart des 12 000 places disponibles étaient occupées lors de cette soirée. Un immense public pour l’orchestre philharmonique de Strasbourg puisque sa résidence, qui n’est autre que le Palais de la Musique et des Congrès, ne dépasse même pas 2000 places dans sa salle la plus grande.

L’influence des musiques de film et de jeux vidéo seraient-elles entrain de recréer l’engouement pour les concerts d’orchestre ? Si vous sortez de la matrice avec l’OPS, pourquoi ne pas aussi le suivre pendant la saison ? C’est à chaque fois un grand moment de musique.

Laisser un commentaire