Entreprendre quand on est artiste

avec Pas de commentaire

Lorsque on est artiste, musicien ou artisan d’art la confrontation à la réalité du monde professionnel est parfois brutale. En effet, posséder un savoir-faire unique ou créer des œuvres novatrices d’une extrême beauté ne suffit pas toujours à subvenir à ses besoins. Il faut alors s’armer de courage et se lancer dans des tâches qui n’ont rien à voir avec notre art. Une expérience frustrante pour la plupart d’entre nous, qui n’avons pas été formé à cela. En revanche, entreprendre quand on est artiste ou artisan d’art nous offre de nombreux avantages et nous verrons ça dans cet article.

 

entreprendre quand on est artiste, ou comment se concentrer aussi bien sur la production que la vente de son produit.
Entreprendre quand on est artiste, ou comment se concentrer aussi bien sur la production que la vente de son produit.

 

Qu’est-ce qu’entreprendre quand on est artiste ?

Commencer à exécuter une action, en général longue ou complexe– Dictionnaire Larousse

Aujourd’hui, paysage culturel et artistique croule sous les nouveaux artistes, toujours plus géniaux les uns que les autres. Pourtant, nous n’entendrons surement jamais parler des plus habiles et plus doués d’entre-eux car ils auront abandonnés ou seront tout simplement restés dans leur coin.

L’artiste moderne, qu’il soit plasticien, musicien, acteur ou artisan d’art est soumis aux même problématiques que toutes les entreprises, petites ou grandes. Il doit pouvoir vendre ses œuvres, prestations ou savoir-faire afin de survivre, développer et mener à bien ses projets. C’est généralement un chemin long et complexe, et les artistes autant que les entrepreneurs sont soumis à ces mêmes règles.

 

Mon expérience personnelle

Pour parler de ma propre expérience de luthier d’art (oui, j’utilise cette expression pour la différentier de la lutherie de magasin de musique), je pensais que faire mon travail correctement et pratiquer des prix bien plus bas que ceux de la concurrence suffiraient à attirer les clients. J’allais alors passer des mois au charbon, à produire des instruments sans penser à rien d’autre. J’investissais alors de l’argent pour acheter des matières premières, fournitures et autres outils, sans compter le coût de la vie. Je me disais surement que le prochain violon sera une vraie merveille : tout le monde se l’arrachera. Mais tel l’artiste ou le créateur, trop occupé par la production de son oeuvre, je passais à côté de ce détail important. que l’art était en fait le métier de vendre… De se vendre, ou vendre sa création.

Je me rappelle l’histoire de ce peintre du village d’à côté, dont les experts d’art ne tarissaient pourtant pas d’éloges au sujet de son travail. Néanmoins, à sa mort, il laissa à son entourage près d’un millier de toiles qui furent vendues pour une bouchée de pain lors d’enchères. Malgré son travail méticuleux et une originalité propre dans ses création, cet homme n’a pas réussi cueillir les fruits de son travail durant son vivant. Et c’est pourtant l’objectif, je pense, de chaque artiste ou artisan d’art que nous sommes.

 

Les avantages de l’artiste sur l’entreprise

Dans chaque enfant il y a un artiste. Le problème est de savoir comment le rester en grandissantPablo Picasso

Bien que l’on puisse penser que l’artiste n’ait rien d’un gestionnaire d’entreprise. Beaucoup d’entrepreneurs ont besoin d’être coachés pour retrouver leur côté artistique et créateur. C’est en effet un aspect presque absent de l’univers des chiffres et du marketing. En fait, entreprendre quand on est artiste n’est pas si compliqué car nous beaucoup d’éléments jouent déjà en notre faveur :

  • Créativité et savoir-faire indéniable
  • Source d’énergie inépuisable dans notre passion et émotions
  • Intuition et un instinct plutôt développés
  • Recherche perpétuelle de perfection et beauté dans nos créations et services

D’autre part, et contrairement à ce que pourrait penser l’opinion générale, les artistes connaissent le travail, la sueur, les larmes mais aussi la remise en question. C’est

Enfin, il est aussi beaucoup plus facile de captiver son auditoire en parlant de son savoir-faire ou une oeuvre. Pour peu que vous sachiez les mettre en valeur. Mais imaginez-vous plutôt devoir vendre à quelqu’un des polices d’assurances ou des produits de grande consommation sans âmes et sans grand intérêt ? Dans quelle situation préféreriez-vous vous trouver ?

 

 

Entreprendre, le blog

Après être passé pendant de nombreuses années à côté du sujet, j’ai décidé à me pencher sur l’entrepreneuriat. J’ai également pensé écrire sur mon blog mes cheminements et réflexions. Un peu de la manière dont je traite les sujets autour de la lutherie. J’espère ainsi que vous trouverez des informations qui vous seront utiles, que vous soyez musicien, artiste, artisan ou même luthier !

 

Laisser un commentaire