Journal du luthier

avec Pas de commentaire

J’ai envie de créer une nouvelle façon de m’exprimer sur le blog. Peut-être quelque chose de plus personnel, de plus terre à terre. C’est sans doute aussi pour moi une manière de vous faire partager un quotidien auquel vous n’avez pas accès. À vrai dire, j’ai un jour décidé d’appeler ce site par mon nom, pas parce que j’ai envie de le mettre en avant, mais plutôt parce que j’ai eu envie de transmettre ma vision personnelle, mon avis et mes valeurs. C’est pourquoi dans ce journal du luthier, je vais essayer d’aborder l’évolution de mon atelier, de mon parcours, de vous expliquer mes choix et mes humeurs.

Le journal du luthier
Le journal du luthier, le recueil d’un quotidien fait de tout, de rien

De quoi va parler le journal du luthier

Il ne sera pas évidemment question d’un journal intime dans lequel je m’exprimerais sur tous les sujets de l’actualité. J’aimerais plutôt aborder des sujets qui nous concernent tous, que nous soyons musiciens ou non, artisans ou simplement des êtres humains qui nous rassemblons autour d’une passion commune : la musique.

En fait, j’aimerais aussi trouver des sujets qui pourraient vous amener à réfléchir, à réagir, et à débattre tous ensemble. Qu’en pensez-vous ? D’après vous, quel serait le meilleur moyen pour moi de vous impliquer et vous faire participer à ces sujets ? En tout cas, j’aimerais aussi trouver un moyen pour vous laisser une place pour vous exprimer. Car vous m’apportez beaucoup, souvent par e-mail ou par téléphone, mais nous n’avons pas souvent l’occasion de le partager tous ensemble. Je vous invite en tout cas à réagir à cela par les commentaires de cette page.

J’ai en tout cas déjà quelques sujets en tête à vous proposer, et j’ai hâte !

Un exercice avant tout

Bien que j’ai tout de même envie de vous apporter quelque chose à travers les lignes que j’écris. Il s’agit aussi avant tout pour moi de m’entraîner. Comme vous avez pu le voir récemment, il y a eu beaucoup moins d’activité en ligne. Tout d’abord, il est vrai que j’ai eu beaucoup d’activité « physique » entre mes différents projets actuels mais aussi et surtout, j’ai eu beaucoup de mal à me faire (comme beaucoup de monde) à la nouvelle interface de mise en page de WordPress appelée Gutemberg.

Franchement, je sais que j’arrive à un âge où il est de plus en plus difficile de compter sur ses capacités à apprendre… Mais j’utiliserai comme excuse que les premières versions étaient tout simplement atrocement fournies de bugs. Notamment celui qui m’empêchait de sauvegarder mon contenu et pire, bloquait automatiquement la page lors d’une sauvegarde automatique.

Bref, de quoi passablement décourager même le plus assidu des écrivains… Toutefois, maintenant cela semble rétabli et c’est pour moi l’occasion de me remettre à tâter le clavier. Ainsi je pourrai de nouveau m’adonner à ce délicieux rythme de frappe ponctué de barres d’espacement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *