fbpx

Luthier’s bench avec P. Jowett

avec Pas de commentaire

Voici une vidéo (malheureusement disponible qu’en anglais) montrant Patrick Jowett, un ancien enseignant au sein de l’école de lutherie de Newark-On-Trent, expliquant les étapes de cintrage des éclisses sur un violon. Des générations de luthiers ont été formées par ce charismatique personnage. Malgré sa retraite, il y a de ça quelques années, il continue toujours à construire des instruments dans son atelier de West-Bridgeford, dans la périphérie de Nottingham. Cette vidéo a été réalisée pour présenter les produits proposés par l’entreprise Luthier’s Bench. Celle-ci a collaboré avec la NSVM (Newark and Sherwood Violin Making school) pour offrir à présent des ceintures et fers de cintrages d’une très grande qualité.

 

Quelques mots sur Pat Jowett

Pat Jowett est un luthier anglais de la région de Nottingham qui a influencé de nombreux fabricants modernes d’instruments grâce à son enseignement à la fameuse école de lutherie de Newark-On-Trent. Il a lui-même obtenu son diplôme avec distinctions dans cette école en 1980. C’est ainsi qu’il poursuivit sa carrière principalement en construisant des violons, altos et violoncelles. Il affirmait que chacun de ses instrument devait interpeller aussi bien esthétiquement qu’acoustiquement. Créant l’excitation des sens et représentant un idéal artistique de formes, de traits et de couleurs. En d’autres termes : une âme individuelle.

« What looks right, is right » Patrick Jowett
Le légendaire fer à cintrer de Luthier's Bench
La nouvelle version du légendaire fer à cintrer de Luthier’s Bench

 

Les produits Luthier’s Bench

Luthier’s Bench (littéralement l’établi du luthier) est une petite entreprise familiale du comté de Nottingham. Ils ne proposent que du matériel pour le cintrage des éclisses des instruments à cordes mais la qualité de leur produit est vraiment excellente.

J’utilise depuis des années ce matériel et je lui ai trouvé de nombreux avantages :

  • Les ceintures sont non seulement belles, mais leur acier inoxydable reprend toujours reprendre sa forme d’origine… Ce n’est pas toujours le cas chez quelques-uns de leurs concurrents.
  • Outre la robustesse et la fiabilité de l’électronique à l’intérieur du fer, même soumis à l’assaut répété de la vapeur et de l’eau. Sa forme particulière lui permet de s’adapter à de nombreuses courbes d’éclisses. C’est pourquoi il est possible de cintrer une multitude de modèles différents. Le modèle de base permet en effet de réaliser des violons de toutes tailles, des guitares et même de violoncelles
  • Un prix relativement abordable pour cette qualité puisque aux environs de 200 € (le fer à cintrer en aluminium). Il se situe même en dessous de certains de ses concurrents bien moins polyvalents.

Dans tous les cas n’hésitez pas à visiter leur site internet pour obtenir plus d’informations. L’adresse est la suivante : http://www.luthiersbench.co.uk/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *