Redresser son chevalet sans risque

avec Pas de commentaire

Si vous êtes un(e) musicien(ne) passionné(e), vous êtes surement très proche de votre instrument. C’est pourquoi vous l’observez probablement avec attention chaque fois que vous en avez l’occasion. Il y a évidemment des défauts qui sautent tout de suite aux yeux, pourtant il y a aussi ceux qui vous pendent au nez avant de vous éclater à la figure sans sommation. Un chevalet qui bascule est l’un d’entre eux… Je vais donc vous expliquer dans cet article comment redresser son chevalet sans risque à la maison. Sachant que vous devrez sans doute le faire vous-même de temps en temps.

 

redresser son chevalet sans risque
Il est assez facile de redresser son chevalet sans risque mais il faut pourtant s’assurer d’effectuer les bons gestes.

 

Pourquoi le chevalet bascule-t-il ?

Lorsqu’on observe un chevalet bien taillé, sa partie faisant face au cordier (son dos) doit être perpendiculaire à la table et plat. Dans certains cas, celui-ci penche imperceptiblement vers l’avant pour former un triangle isocèle, toutefois le principe reste le même. Disons que la perpendicularité est un objectif, mais l’important est qu’il repose bien sur ses deux pieds.

Comme celui-ci est bien plus haut qu’épais, il se retrouve facilement entraîné par les cordes. Elles tractent effectivement le chevalet vers l’avant et comme les pieds restent bien arrimés au vernis et au bois grâce à la pression, celui-ci est peu à peu déséquilibré. Mécaniquement, ce phénomène est observable à cause des pieds qui se soulèvent et ne sont plus en contact avec la table. Cela va non seulement poser des problèmes de transmission du son car les surfaces de contact sont réduites au minimum mais cela donnera aussi l’occasion à l’érable bien dense de pénétrer dans la table.

Enfin, si l’équilibre du chevalet est trop précaire, il sera propulsé à grand fracas sur le ventre de l’instrument. Il sera souvent plus question de peur que de mal mais cet événement pourrait causer quelques désagréments :

  • Dommages sur le bois du chevalet ou de l’instrument, ainsi que sur le vernis
  • Perte totale de la tension, ce qui va perturber sa sonorité
  • Mouvement de l’âme possible pendant le choc avec l’absence de tension 

 

 

Vérifier régulièrement son chevalet

C’est principalement lors de l’accordage avec les chevilles qu’il faut surveiller le mouvement du chevalet car c’est à ce moment que le risque est le plus grand. Surtout lors d’un changement de cordes.

Si vous vous apercevez que celui-ci n’est plus à sa place et penche vers la touche, il faut absolument le redresser le plus vite possible. Si vous n’êtes pas certain de comment effectuer cette manipulation, suivez le guide qui suit, il vous apprendra comment le remettre en place de la manière la plus sûre.

 

 

Redresser son chevalet sans risque

Si vous vous demandez comment remettre le chevalet à sa place et cela en toute sécurité, vous pouvez simplement suivre ce guide.

 

Pour le violon ou l’alto

Comme vous pouvez le voir sur l’image, le meilleur moyen de déplacer le chevalet est de s’asseoir et de placer votre violon ou alto sur les cuisses. Le cordier sera proche de votre ventre. Vous pouvez le maintenir avec vos jambes, mais il vaut mieux ne pas trop le serrer.

  • Maintenez le haut du chevalet avec vos pouces et indexes
  • Bloquez vos avant-bras contre votre corps
  • Tirez délicatement le chevalet vers vous en utilisant vos poignets

La résistance que va vous opposer le chevalet va dépendre de nombreux facteurs. Toutefois, si les passages de cordes sont correctement lubrifiés avec de la graphite, le mouvement sera beaucoup plus facile.

Il vaut mieux éviter de bouger le chevalet trop loin. C’est pourquoi il est préférable de répéter plusieurs fois la procédure initiale si elle n’est pas suffisante.

 

redresser son chevalet sans risque sur un violon
Les index tirent alors que les pouces permettent de stabiliser la poussée pour éviter les mouvements brusques.

Pour le violoncelle

Avec un instrument aussi volumineux, vous ne pourrez pas vraiment exécuter la même manipulation. Par contre, c’est assez similaire. Prenez simplement le violoncelle sur vos genoux de façon à ce que vous puissiez avoir les mains de chaque côté du chevalet. Il suffit ensuite de s’appuyer sur les cordes et d’utiliser son pouce pour redresser le chevalet sans risque. L’autre main peut quant à elle servir afin d’éviter que le chevalet n’aille trop loin.

 

redresser son chevalet sans risque sur un violoncelle
Une fois le violoncelle sur ses genous, il est assez facile de repousser le chevalet.

 

Dans le doute, demandez de l’aide

Redresser son chevalet pour la première fois sans assistance est surement effrayant. C’est pourquoi il ne faut surtout pas hésiter à demander de l’aide à un professeur, ou mieux, à un luthier de votre région. Il pourra sans problème vous montrer la manipulation. Et si il convient de dire qu’une image vaut mille mots, une bonne démonstration en vaudra encore d’avantage.

Même si ce n’est pas l’idéal à distance, vous pouvez toutefois me contacter pour que je vous aide.

Laisser un commentaire