VioGlove, l’art de la naque

avec Aucun commentaire

Si vous lisez cet article, vous déambulez sans doute dans le dédale des Internets en vous intéressant au violon. D’ailleurs, sachez que les algorithmes vous ont très bien cernés, et qu’ils vous traquent. C’est pourquoi, comme moi, les écrans vous abreuvaient de ces publicités sur le Vioglove, cette invention révolutionnaire dont j’aimerais parler aujourd’hui. Il s’agit en fait d’un gant qui propose de transformer votre jeu, et vous faire devenir très performant que ce soit au violon, à l’alto ou au violoncelle. C’est en tout cas ce qui est avancé sur la boîte, et dans les pubs… Et voici la synthèse de ce que j’en ai pensé.

 

Vioglove, l’Art de la naque

J’entends déjà sur moi s’abattre les foudres de tous les musiciens qui tomberont sous le charme de ce gant. Toutefois, je resterai satisfait si je peux au moins donner mon opinion sur le sujet en l’étayant au maximum.

J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop…

Ma rencontre avec le VioGlove

C’est un samedi matin, le douze janvier 2021 plus exactement, que la rencontre du troisième type a eu lieu. Enfin, plutôt que je fais la connaissance de la personne derrière cet OVNI (objet violonistique non identifié).

Je reçois alors un courriel au titre accrocheur “FW : Un nouveau produit excitant pour le violon/alto/violoncelle”. D’ailleurs, je reçois également toutes les adresses e-mail de mes collègues qui étaient en copie-carbone. C’est alors que je me suis senti tellement insignifiant en me faisant à cette idée que je n’étais qu’une ligne de plus sur un annuaire professionnel. Une fois que le pincement au cœur passa, je pu me remettre à lire le contenu de cette étrange missive :

Mesdames et Messieurs, pour maîtriser le jeu du violon, de l’alto ou du violoncelle au plus haut niveau, il faut être capable de se mouvoir de haut en bas de la touche avec aisance et précision. Le VioGant (oui j’ai traduit, c’est aussi joli) est le premier gant à travers l’histoire à être spécialement conçu pour que les musiciens puis le faire — Et bien plus encore

Les caractéristiques du VioGlove

Suite à cette introduction flamboyante, tellement d’ailleurs qu’elle en devient fumeuse, prenaient place une série d’affirmations. Celle-ci étaient exprimées sous des titres bien gras :

Sans frictions

Les doux coussinets en microfibres du VioGlove encouragent une mobilité plus lisse, plus propre et sans effort. Votre main gauche est enfin libérée de ses frictions !

“Sentiment” de puissance

Le VioGlove donne l’impression à votre main d’être plus forte. Il en résulte une grande facilité de jeu car cela prend bien moins d’effort.

Liberté des doigts

VioGlove créé une parfaite relation spatiale entre chaque doigt, leur offrant une toute nouvelle liberté.

Moule et balance

Le VioGlove moule et balance votre main proportionnellement au manche de votre instrument que votre vibrato devient plus précis et vos trilles deviennent plus rapides.

Redistribuer la tension

Le VioGlove aide à redistribuer la tension des main correctement, de ce fait l’articulation de vos doigts et votre coordination devient plus précis.

Pour tout le monde

Enfin, le VioGlove entraîne tous les étudiants, amateurs et professionnels à positionner leur main de la manière la plus fondamentalement parfaite que manoeuvrer de haut en bas de la touche avec confiance devient une second nature.

Et là je me dis… Incroyable, il me le faut, car il ne manquait plus que ça à ma carrière pour devenir David Garret… Sans trop travailler puisque le gant va tout faire.

VioGlove et David Garett
Apparemment David avait lui aussi utilisé un gant pour “changer ses sensations, relaxer sa main et la garder au chaud”.

Mais comment marche le VioGlove ?

C’est cette question qui m’a intéressé en premier. C’est pourquoi je n’ai pas attendu avant de contacter le fameux créateur de ces vêtements musicaux. Bon, j’avoue que j’ai été un peu brutal avec mon approche en lui demandant ce que ces “mitaines” avait de différents, parce que ça ressemblait à s’y méprendre à des gants de vélo de chez Décathlon. Bien sûr je lui avais précisé, car il ne me connaissait pas, que je n’étais absolument pas à considérer comme un violoniste, et que je devais passer à côté des évidences.

Évidemment, sa réponse fut cinglante, parce que c’était blessant de confondre ce bijou de technologie et de penser avec un vulgaire produit de grande surface sportive. Mais il me révéla tout de même que 100% (c’est à dire la totalité) des musiciens qui l’avaient essayé ne pouvaient les ôter tellement cela les aidait.

Je m’excusais alors pour mon ignorance et lui demandait ce qu’apportaient les VioGants et ce qui pouvait les différentier des gants normaux.

C’est alors que cela commençait à être redondant… Et il m’annonça que je n’avais qu’à lire “les six textes sous les émojis du site internet” (ce sont ceux qu’il y avait dans l’e-mail que j’ai retranscrit tout à l’heure) et attendre la parution prochaine d’un article dans la revu The Strad, que voici d’ailleurs.

L’article du Strad

Figurez-vous que l’article est sorti hier… Et moi qui m’attendait à quelque chose d’impressionnant, de détaillé et surtout avec des preuves, des témoignages ou du contenu. Toutefois, c’est encore une déception car c’est vide et inutile. D’ailleurs, il admet dans cet article que la plupart des musiciens sont sceptiques, et avoue presque être le seul à faire confiance à ses gants.

Mais comme il me l’a si bien précisé dans son e-mail : “Vous pouvez me faire confiance, après tout je suis un ancien étudiant de Juilliard“. Et même, si je suis certain que cet argument est le pire que j’ai jamais entendu de quelqu’un essayant de me vendre un produit j’essaie tout de même de lui laisser le bénéfice du doute.

 

Pourquoi mettre des gants quand vous jouez du violon ?

Voici la réponse que j’ai eu après avoir avoué que j’étais moi même un adepte des gants dans mon métier.

Essayez de pratiquer ces sports sans gants  (c’est la liste que j’ai reçu):

  • Golf
  • Tennis
  • Squash
  • Boxe
  • Cricket
  • Baseball (le lanceur ne porte jamais de gants)
  • Football (la majorité des joueurs jouent avec les pieds)
  • Cyclisme
  • Hockey
  • Rally auto
  • Escalade
  • Randonnée (?)
  • Ski (froid les mains)
  • Pêche
  • Faire du bateau (?)
  • Tire à l’arme à feu
  • Course à pied
  • Gym
  • Haltérophilie
  • Ski nautique
Et toutes ces professions dans lesquelles les gants sont nécessaires
  • Médecine
  • Chirurgie (dans le cas où ça serait différent de la médecine)
  • Gant de travail (ce n’est pas un travail, mais un gant porté par un travailleur)
  • Réparation automobile
  • Fabrication d’avions
  • Pédiatrie (si là encore c’était différent de la médecine)
  • Les tâches de laboratoire
  • Les gants de sécurité (ce n’est pas une profession mais un autre nom pour des gants)

 

En tout cas, je reçois cette liste, et j’avoue que j’aime bien utiliser des gants dans mon métier, d’ailleurs j’en parle dans cet article. Mais par contre impossible de trouver la moindre comparaison entre les gants utilisés dans les cas cités et la fonction qu’est sensé remplir le VioGlove. D’ailleurs, je vous invite à faire un exercice et reprendre toute cette liste tout en réfléchissant quelle est l’utilité d’un gant.

 

Les arguments ultime

Après avoir reçu cette liste peu convaincante et avoir quand même réfléchi un certain temps sur tous les avantages que pouvait apporter le VioGlove, avec mes capacités limités de simple luthier, j’ai fait part de mon incompréhension persistante.

C’est ainsi qu’il m’envoya une ultime réponse comprenant sans doute que je n’avais pas les capacités à comprendre l’étendu de son talent. Elle m’expliquait ainsi que 6 musiciens très célèbres, dont je ne pouvais pas connaître les noms, car je n’étais pas un vrai violoniste, étaient élogieux après avoir essayé avec succès cet accessoire.

Il m’envoya ainsi parler au distributeur officiel du VioGlove en Europe, qu’il considère, selon ses mots, comme un de ses meilleurs amis.

Et là, je me suis dit que le commerce est quand même bien fait.

Le test du VioGlove

Comme je ne pouvais avoir aucune information claire de la part du fabricant et concepteur lui même. J’ai décidé que j’allais acheter son gant pour me faire une idée. Après tout, $30 pour un gant fabriqué à la chaîne en Thaïlande, ce n’est pas le bout du monde… Cela me permettrait au moins de faire un contenu intéressant, qui sort de l’ordinaire, pour le plus grand plaisir de mes chers lecteurs.

Toutefois, comme je le pensais, j’ai fait essayer ce gant à plusieurs musiciens auxquels je faisais entièrement confiance aux capacités d’analyse. Ainsi, ils s’essayèrent les uns après les autres à enfiler les gants afin de décupler leurs capacités, et voici leurs constatations :

  • Le gant sépare tout d’abord la main du manche, ce qui fait perdre la précieuse sensation de contact entre la paume et le bois. De ce fait, il est beaucoup plus difficile de ressentir la surface à laquelle ils étaient précédemment habitués.
  • Ensuite, à cause de sa surface en microfibre, elle “glisse” et emporte la main sur le manche, ce qui fait perdre la précision dans les changements de position.
  • Pour continuer, à moins d’avoir une taille beaucoup trop petite, ce qui rend difficile la circulation du sang, elle n’apporte aucun gainage qui puisse justifier son utilisation en tant que support de la main.
  • Enfin, par rapport à tous les arguments qui sont avancés, aucun des musiciens ne semblaient pouvoir en cocher un seul.

Pour aller plus loin

En fait, il n’y a pas grand chose qui fonctionne techniquement avec ce gadget. Nous pouvons cependant aller encore plus loin avec ces quelques réflexions :

  • Premièrement, est-ce que si ce gant fonctionnait, et qu’il offrait réellement des avantages en soulageant les muscles, comme une ceinture lombaire par exemple, ne serait-il pas dangereux d’en devenir dépendant ? En effet, les muscles qui cessent de travailler car il est supporté ne travaillent plus et le problème que l’on pensait régler ne fait en fait qu’empirer. J’ai consulté pour cela une kinésithérapeute spécialisée dans les maux du musicien et elle même violoniste. Et à ce sujet, elle a entièrement confirmé mes suspicions.
  • Une deuxième chose que m’ont fait remarquer les musiciens : personne ne peut imaginer porter cet attirail en concert. En effet, dans les concerts, les musiciens se mettent sur leur 31, et ce serait de toute façon impossible de jouer ganté. À part en de très rares occasions, ce gant ne trouverait pas sa place sur scène. À quoi bon s’entraîner avec un gant qui décuples vos capacités et ne pas pouvoir l’utiliser lorsque c’est important ?

 

VioGlove
VioGlove ne permettra même pas de préserver le vernis de votre manche : il n’y en a pas.

 

Pour conclure

Je pense que vous ferez votre conclusion facilement sans mon aide. Personnellement, je ne recommande pas ce gant, et je ne vous conseille pas de l’acquérir pour 30 euros. En fait, même pour 10 euros, ce serait inutile puisque il n’apporte rien. D’ailleurs, si vous allez dans n’importe quel magasin de sport, vous aurez même droit à deux gants pour une fraction de ce prix et d’une qualité similaire.

Enfin, j’ai entendu parler d’un accessoire qui fait un peu le même effet que l’achat de ce gant. Mais contrairement à ce dernier, celui-ci semble totalement fonctionner et offrir de très bons résultats : https://fr.perifit.co/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rencontrons-nous pour identifier vos besoins