Quand faire remécher un archet?

avec Un commentaire

L’archet est un accessoire sous estimé par de nombreux musiciens, celui-ci représente pourtant une partie très importante de la création du son. Ainsi son poids, la rigidité de sa baguette et la qualité de la mèche déterminent de manière importante la façon dont les mouvements vont être transmis aux cordes du violon, à l’alto, au violoncelle, mais aussi à tous les autres instruments à cordes frottées. Nous verrons ici l’importance de la mèche et la fréquence à laquelle celle-ci devra être changée afin de conserver une qualité de jeu optimale.

 

 

La vie d’une mèche et ses conséquences

Très souvent passent à l’atelier des archets de diverses qualités : des antiquités prestigieuses aux archets de fabrication industrielle en carbone. Ceux-ci viennent dans toute une variété de styles et de matériaux et n’ont presque qu’un seul point commun : posséder une mèche en crin de cheval (qui est depuis quelque années plus une vérité absolue).

 

L’importance de la qualité du crin

Le crin de haute qualité utilisé pour la mèche des archets provient principalement d’étalons de Mongolie. La robustesse de ces espèces fournissent un poil épais parfait pour l’utilisation sur les cordes frottées. Voici quelques faits à propos du crin :

  • Le crin blanc est le plus populaire, mais il existe également du crin poivre-sel et noir, qui possèdent une accroche différente (le crin noir est souvent utilisé sur les archets de contrebasse car ils fournissent plus d’accroche, donnant de meilleurs résultats dans les graves)
  • Le crin de haute qualité ne provient pas de juments à cause des projections d’urine qui endommagent celui-ci.
  • Certains crins de basse qualité sont blanchis avec des procédés chimiques qui altèrent grandement leur propriétés. Le crin de haute qualité n’est jamais traité.
  • Très récemment ont été mis au point du crin synthétique, par Coruss, une entreprise française.

 

Le respect de la qualité de la mèche donnera de meilleurs résultats sonore avec l’aide de la colophane et une plus grande stabilité dans le temps grâce à une résistance accrue. Il est aussi bon de noter que le crin est une matière « vivante » très sensible à l’hygrométrie, à la chaleur et aux UV (La chaleur et les UV assèchent le poil et le rendent cassant). Mais peut aussi se retrouver la cible des attaques d’insectes et autres moisissures dans le cas de longues périodes de stockage.

 

Pourquoi remécher?

Il m’arrive de voir que des musiciens, même expérimentés, se retrouvent à jouer parfois avec des mèches insuffisantes ou sales. Au point de devenir néfaste pour leur son, bien sûr, mais aussi pour l’intégrité de leurs précieux archets.

Une mèche trop usée causera des problèmes plus ou moins réversibles sur les baguettes. En effet, plus le côté joué de la mèche va s’amenuiser, plus la baguette va se rapprocher des cordes de l’instrument et il est fort possible que celle-ci sera progressivement « limée » par les cordes des instrument modernes. De plus, une mèche également répartie permet d’équilibrer la cambrure d’un archet. Le côté le plus joué de la mèche aura tendance à se dégarnir plus rapidement, et lorsque l’équilibre de la tension ne sera plus assuré de part et d’autre, il est possible pour la baguette mise sous tension aura tendance à se courber latéralement. La déformation peut déformer la baguette, nécessitant alors l’intervention (risquée) d’un archetier afin de la redresser.

Sur les archets de faible valeur, il n’y a pas lieu de trop s’inquiéter, le bois perdu n’est peut-être pas dramatique et la déformation de la baguette s’atténuera peut-être avec lorsque la mèche aura été renouvelée. Pour les archets prestigieux anciens ou moderne c’est une autre histoire : les prix de ces baguettes délicates se négocient en milliers voir dizaines de milliers d’euros. Il est dans ce cas d’autant plus important de faire attention à la qualité de la mèche et de son installation.

 

À quelle fréquence dois-je faire remécher mon archet ?

Selon les professionnels, la fréquence entre deux reméchage peut varier entre trois mois à plusieurs années, mais celle-ci dépendra surtout de deux facteurs principaux : le nombre d’heure d’utilisation et le style de musique joué (ou plutôt la manière d’attaquer avec l’archet). Il est clair que la mèche d’un soliste très agressif aura besoin d’être renouvelée plus souvent que celle du joueur occasionnel. Ainsi les musiciens professionnels qui s’entrainent et jouent tous les jours se verront remécher leurs archets tous les 3 à 6 mois; les étudiants chaque année et pour les joueurs occasionnels parfois plusieurs années. Certains estiment que le temps d’utilisation optimale d’une mèche se compte à 150 heures de jeu.

  • Professionnels : 3 à 6 mois entre chaque reméchage
  • Étudiants sérieux en école de musique : Une fois par an, au début de chaque année scolaire ou avant les examens de fin d’année.
  • Étudiants loisirs ou amateurs : Une fois par an ou d’avantage suivant implication.

 

Remécher les archets d'étudiants
Même les archets d’étudiants nécessitent un reméchage occasionnel

 

 

Comment puis-je détecter l’usure d’une mèche ?

L’usure d’une mèche se fait de toute manière avec le temps, elle sera attaquée par des micro-organismes ou des acariens, elle s’oxydera, s’assèchera… D’une manière général si l’archet a été stocké pendant des années, la mèche est surement bonne à changer avant de reprendre du service de manière sérieuse. Voici les autres cas :

  • Lorsqu’on a toujours besoin d’ajouter de plus en plus de colophane pour maintenir une adhérence du crin sur la corde. Cela veut tout simplement dire que les écailles de celui-ci sont usées et qu’elles n’agrippent plus aussi efficacement la corde.
  • Lorsque que la mèche semble encrassée ou noircie (accumulation de colophane oxydée).
  • Lorsque les poils se brisent à une fréquence accélérée, peut-être sont il déjà trop usés. Ne vous laissez pas surprendre à jouer les cordes avec la baguette de votre archet.
  • Le taux d’humidité est un facteur important. Si vous changez d’environnement, les mèches se contractent ou se dilatent parfois de manière exagérées. Dans le cas où elle se contractent trop, il peut devenir impossible d’enlever la moindre tension de l’archet et cela pourrait causer de grave dommages à la baguette.
  • Dans le cas ou la tension de la mèche chute de manière significative : Il se peut que la cale à l’intérieur de la hausse ait glissé

 

Nettoyage de l’archet ou de la mèche.

L’archet et la mèche seront idéalement nettoyés grâce à un chiffon doux à la fin de chaque session de jeu afin d’éviter l’accumulation de colophane ou d’autres secrétions corporelles (transpiration, graisse digitale…). Ces précautions permettent de conserver le crin et les baguettes dans des conditions saines.

Quant au nettoyage de la mèche en elle même grâce à de l’alcool pure, une technique qui semble être prônée par certaines musiciens pour économiser sur leur reméchage, je la déconseille fortement. Sur des archets « jetables » qui coutent moins chers à acheter qu’à remécher, cela peut-être une solution d’économie relativement acceptable qui permettra de se débarrasser d’un peu de l’encrassement généré par la colophane, leur procurant un léger sursis. Mais pour tous les autres; il s’agît d’une opération risquée qui peut endommager le délicat vernis de manière dramatique, d’autre part l’alcool endommage le crin, le rendant plus cassant et altérant également ses capacités. Compte tenu des risques, autant effectuer un reméchage directement.

 

Dans le cas où vous seriez confronté à l’un de ces problèmes. Je serai moi-même heureux de réaliser pour vous les opérations d’entretien courantes relatives aux archets.

Faire remécher mon archet

Une réponse

  1. LMC
    | Répondre

    L’archet étant indissociable du violon ou d’autres instruments à cordes frottées, il est très important d’en prendre grand soin 🙂 Merci pour ce petit article très intéressant

Laisser un commentaire