10 ans du blog

avec Aucun commentaire

Je ne sais pas où ce temps est passé, mais en ce mois de septembre 2022, il s’agit des 10 ans du blog. C’est en effet le 12 septembre (facture à l’appui) que j’ai pris possession de mon premier serveur et nom de domaine. Aujourd’hui, ce n’est plus du tout le même serveur, et le nom de domaine a été légèrement modifié, mais cela reste les prémisses de ce qui existe aujourd’hui.

10 ans du blog
C’est dans cette maison jaune que tout a commencé

Les 10 ans du blog

Déjà dix années que je me suis lancé dans le blogging. D’ailleurs, qu’est-ce que c’est le blogging ? À l’époque, ça avait une tout autre signification pour moi, et il n’existe d’ailleurs plus guère d’articles qui datent autant. Il faut dire qu’à ce moment, je parlais beaucoup de musique et d’équipement musical… Bon, en fait, ça n’avait rien de très différent, mais c’était largement moins spécialisé dans le monde du violon. À un moment, il a fallu trancher et faire un choix : j’ai choisi la lutherie.

Voici par exemple le plus ancien article encore en ligne, datant de 2013 (j’ai supprimé la plupart des autres).

Là où tout a commencé

L’avantage d’un blog, c’est qu’on peut s’y consacrer d’un peu partout. Celui-ci a commencé dans un petit village des Vosges, dans cette maison jaune de la première photo. Bien sûr, elle n’était pas jaune à l’époque, il n’y a avait d’ailleurs pas vraiment de chauffage, l’eau n’y était pas si courante, mais il y avait assez d’électricité pour que je puisse y brancher mon ordinateur et y installer mon atelier. D’ailleurs, merci aux propriétaires de l’hôtel d’à côté de m’avoir permis d’utiliser leur Wifi.

Au début, c’était assez difficile de me lancer, de trouver l’inspiration sur quoi écrire et comment le faire. En effet, j’avais déjà eu l’occasion de créer des sites dans le passé, utilisant mes connaissances de PHP/HTML et CSS, mais c’était souvent pour les autres, et pas vraiment pour moi.

Ainsi, quand il fallait créer mon propre contenu, c’était toujours difficile, car j’étais sans cesse retenu par quelque chose. À la base, c’était sûrement par peur, car je n’osais pas donner mon avis ou m’affirmer. J’écrivais alors beaucoup de pages qui finissaient par n’être jamais publiées. C’est une peur que j’ai appris à maîtriser et je vous en parle plus loin dans cet article.

 

Ce que j’ai appris avec le blog

Aujourd’hui, le blog s’est transformé quelque chose de bien plus grand : c’est un site, c’est une boutique en ligne, une plateforme qui me permet de m’exprimer et de donner mes conseils aux musiciens. Ce n’était pourtant pas gagné, lorsque j’ai commencé il y a de cela dix ans. En effet, organiser ma pensée et créer quelque chose de construit n’était pas aisé. Mais avec du temps et des efforts j’ai appris structurer ce que je voulais faire, où je voulais aller et donner un sens à mon propos. De la même manière que je le fais à l’établi, en pratiquant, en essayant et en faisant le bilan.

À travers ce parcours, j’ai découvert qu’il y avait de nombreuses choses que je pouvais faire grâce à cet espace en ligne :

  • Ouvrir les portes de mon atelier à tous les musiciens, peu importe où ils se trouvent.
  • Apporter des conseils et des avis à un grand nombre de lecteurs.
  • Rencontrer des personnes concernées, qui partagent une opinion ou une passion.
  • Et bien sûr, développer mon métier et mes connaissances.

Ces points sont assez évidents, cependant j’ai l’intime conviction que l’écriture est un formidable outil d’apprentissage qui va pousser très loin la formation de la pensée critique. C’est d’ailleurs, à vrai dire, quelque chose que je n’avais pas réalisé cela durant les premières années. Et c’est bien plus tard, avec l’expérience, le recul, et quelques déceptions aussi, que je me suis rendu compte que l’écriture m’avait modelé pour faire ce que je suis aujourd’hui.

L’écriture et le blogging

Si nous considérons l’utilisation de l’écriture comme l’histoire de l’humanité, alors peut-être que mon histoire commence aussi avec elle. Ainsi, quand j’ai commencé à poser ces lettres numériques les unes derrière les autres, je pouvais moi aussi étendre ma vision et ma voix à travers l’espace et le temps.

Et ce faisant, j’étais bien loin de l’écriture automatique :

  • Je m’informais sur ce que je souhaitais écrire et je faisais des recherches.
  • Je reformulais et faisais coïncider les connaissances accumulées avec un plan que j’avais établi et réfléchi.
  • Puis j’écrivais selon des contraintes préétablies, en essayant de garder un ton très accessible, sans jargon et fioritures.

Le résultat, c’est que j’ai appris plein de choses sur mon métier et ce qui le compose. Pas seulement sur ce qui se passe à l’établi, mais également tout autour, les équipements, les accessoires, les musiciens et tellement d’autres choses…

C’est d’ailleurs pour ça que je recommande à toute personne qui a envie de se consacrer à un sujet de se lancer dans l’écriture. C’est difficile au début, mais ça se simplifie par la suite et les habitudes se transforment vite en nécessité.

10 ans du blog - Chypre
J’ai commencé à écrire quelques gros articles lorsque j’étais à Chypre en 2013, pourtant aucun ne subsiste aujourd’hui.

Ce que m’a apporté 10 ans de blog

Même s’il est question ici des 10 ans du blog, il ne faut en fait pas autant de temps pour que celui-ci ne porte ses fruits. Si l’on considère tout ce qui a été supprimé, la majorité du contenu actuel date de 2017 et des années suivantes. C’est aujourd’hui ces pages qui ont un intérêt, et pas les précédentes.

Tout d’abord, c’est vrai que ça a été énormément de travail, car il a fallu pouvoir réunir le temps et l’effort pour tout mettre en place. Sachant qu’au début, je m’occupais vraiment de tout : non seulement l’écriture, mais aussi les photos, la mise en page, le développement et le layout du site. Ce sont des milliers d’heures en fait… Mais à l’époque, pouvais m’y consacrer corps et âme.

Cette solution, même si elle pouvait paraître farfelue, m’a permis à l’époque de trouver du travail plutôt rapidement et de vivre de mon métier. Les connaisseurs diront aujourd’hui que je suis une sorte de gourou du marketing de contenu, pourtant, je ne voulais que partager ma passion et je ne savais d’ailleurs à l’époque pas ce que cela voulait dire. Et même, que devrais-je penser de cet article de 2013, dans lequel je donnais mon avis sur cette batterie ? C’est un vestige que je redécouvre aujourd’hui avec vous, plein de nostalgie.

Pourquoi ne pas se lancer ?

Si vous avez une passion ou un domaine de prédilection, lancez-vous et parlez-en. Cela permettra au monde entier de mieux vous connaître et s’associer à vous.

D’ailleurs, pour reparler de ce qui me retenait à l’époque : se soumettre au jugement d’autrui. En fait, même si personne ne me lisait à l’époque, j’imaginais tout ce qu’on allait penser de mon avis, et ça m’empêchait de m’exprimer. Car je ne vais pas vous cacher que tout le monde ne vous appréciera pas, même avec toute votre bonne volonté.

Toutefois, voici une pensée qui peut-être vous aidera à accepter plus facilement ce fardeau :

  • Votre opinion est comme un filtre, elle va attirer les personnes compatibles et repousser les détracteurs.

Donc, au final, en vous exprimant votre vie devient plus simple. Et c’est assez puissant car cela trie automatiquement les auditeurs qui vous correspondent. Ainsi je me suis rendu compte que plus je m’exprimais, plus je partageais, plus mes relations étaient simples au quotidien.

Parler ou écrire, c’est un peu la même chose

Si vous n’aimez pas écrire, vous pouvez aussi parler. Car aujourd’hui vous pouvez facilement enregistrer des vlogs ou des podcasts et les diffuser, voire même streamer.

En fait, il existe tellement de moyens actuellement pour partager vos passions que vous trouverez sans doute celle qui vous correspond.

À l’époque, j’ai choisi l’écriture parce que c’est ce qui était le plus simple pour moi. Mais je dois avouer que c’est aussi devenu un moyen relaxant de m’isoler et me concentrer. Aujourd’hui, la vidéo et le son m’intéressent aussi, car ils me permettent de partager ma passion de manière différente. Et c’est pour cela que vous en verrez sans doute de plus en plus sur cet espace. Même si elles sont sans aucune prétention…

 

Quoi retenir pour les 10 ans du blog ?

Honnêtement, lancez-vous et exprimez vous au maximum. Peu importe la façon dont vous préférez le faire. Essayez d’apporter de la valeur à vos lecteurs dans un vocabulaire accessible et bienveillant. Cela pourrait bien changer votre vie.

Servez-vous de vos outils préférés et allez à la rencontre des autres. D’ailleurs, si ça vous intéresse, peut-être que je pourrais partager avec vous le quotidien d’un blogueur métier. Cela me permettra de vous exposer certains concepts important qui pourront peut-être vous décider à vous lancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rencontrons-nous pour identifier vos besoins