Changer les cordes de son violon

avec Pas de commentaire

Les cordes ne sont pas éternelles, en fait, dès leur mise sous tension le compte à rebours avant leur remplacement a déjà commencé. Et c’est parce que toutes les lois de la physique semblent s’acharner sur elles, qu’il faudra un jour ou l’autre changer les cordes de son violon, alto ou violoncelle. Je suis certain que beaucoup d’entre vous, que vous soyez débutant ou endurci dans le maniement de l’archet, se posent des questions. C’est pourquoi j’ai décidé de vous montrer quelques techniques et astuces pour effectuer un changement de cordes en toute simplicité.

 

changer les cordes de son violon chevillier
Changer les cordes de son violon est peut-être impressionnant pour le débutant, mais ce guide pourra aussi servir aux violonistes avertis.

 

La bonne façon de changer les cordes de son violon

Bien sûr, ce n’est qu’un titre, mais ces techniques s’appliquent également aux altos et violoncelles car les principes restent sensiblement les mêmes.

Il n’y a pas réellement de bonne ou de mauvaise façon de changer ses cordes mais disons qu’il y en a des plus simples et surtout des plus sûres. Même s’il n’y a pas vraiment de dangers pour l’instrument, tout le montage devient beaucoup plus fragile sans tension :

  • Les chevilles se délogent très facilement.
  • Le chevalet ne tient plus à sa place.
  • L’âme se fait entendre rouler à l’intérieur de l’instrument.
  • Le cordier ne sait plus où donner de la tête (et peut accessoirement fracasser le vernis et la table).

Bref, vous l’aurez compris, les cordes sont très importantes pour la cohésion de cet instrument possédant tant de parties mobiles. C’est pourquoi il y a une règle d’or à respecter lors du changement  : toujours conserver la tension. Cela apporte en effet de nombreux avantages :

  • Le montage et les réglages du luthier sont préservés et donc aucune surprise sonore à l’arrivée.
  • L’équilibre de l’instrument est conservé et les cordes seront tout de suite stables.

 

Changer les cordes une à une

Que nous ayons affaire à un Do, un Sol, un , un La ou un Mi, il faudra toujours s’assurer de changer sa corde de manière individuelle. Ainsi, nous pourrons conserver environ 3/4 de la tension en toute circonstance. De plus, cela permettra d’éviter de se tromper de cheville car elles ne sont pas toutes les mêmes.

Voici donc une méthode assez simple pour changer les cordes de son violon.

1 –  Défaire la corde

Évidemment, avant d’effectuer le remplacement il faudra se débarrasser de l’ancienne corde. Cela s’effectue de manière très simple en desserrant la cheville (en la tournant vers soi). Une fois débloquée, on peut même simplement tirer sur la corde pour la dévider très rapidement.

 

2 – Vérifier les composants

Vient ensuite le moment où il est possible de vérifier toutes les parties en contact avec la corde :

  • La cheville
  • Le tendeur ou la barrette du cordier (le cas échéant)
  • Les passages de corde (le sillet et le chevalet)

Il est important de s’assurer du bon état de ces différentes pièces d’usure car le moindre défaut pourra impacter la durée de vie ou l’utilisation de la corde.

 

3 – Installer la nouvelle corde

Après avoir sorti la nouvelle corde de son emballage, il faut profiter de sa droiture pour l’enfiler directement dans la cheville. Ensuite, il faut exercer une légère tension sur la corde tout en tournant la cheville dans la direction opposée à soi. Une fois qu’elle est bien prise, il suffit de passer son extrémité dans le cordier ou le tendeur pour la mettre en place. Enfin, vous pouvez conserver la tension sur la corde en tirant légèrement dessus pendant que vous continuez à tourner la cheville. Il ne vous reste ensuite qu’à accorder votre violon.

 

4 – S’assurer que tout est bien en place

La corde doit s’enrouler proprement et de manière uniforme le long de la cheville. Celle-ci doit, bien que cela ne soit pas nécessaire, reposer contre la paroi interne du chevillier pour fournir plus d’adhérence. Toutefois, il ne faut pas que cette pression soit trop importante car il pourrait pousser la cheville trop loin dans le bois. Cela la rendrait non seulement plus difficile à tourner, mais cela pourrait aussi bien fendre le chevillier.

Si tout n’est pas proprement à sa place, il suffit de desserrer la corde et de l’enrouler de nouveau jusqu’à ce que la position soit parfaite.

 

5 – Accorder son violon

Changer les cordes de son violon est une chose, mais il reste encore à l’accorder parfaitement. N’oubliez pas que les cordes peuvent mettre jusqu’à plusieurs jours avant d’atteindre une véritable stabilité. De plus, leur sonorité va encore évoluer au cours de leur utilisation avant d’atteindre leur plein potentiel.

 

changer les cordes de son violon et s'assurer des bonnes couleurs de ses cordes
Chaque corde porte des motifs et couleurs qui identifient le modèle, le fabricant, mais aussi la note et la tension.

 

À propos de la vérification des composants

La cheville

La cheville doit être propre et exempte de défaut pour fonctionner au mieux. Il ne sera pas facile de la retailler vous-même mais vous pouvez cependant passer un coup de chiffon dessus pour la nettoyer, cela permettra de mieux en apercevoir les défauts.

Il faut chercher :

  • Les fissures, éclats et autres défauts apparents qui pourraient compromettre leur utilisation.
  • Vérifier l’usure du trou et sa position car si celui-ci rentre dans la paroi du chevillier, cela risque de poser de gros problèmes.

Libérée de sa corde, vous pouvez tourner la cheville dans sa cavité pour observer et sentir la façon dont elle tourne. Si elle a une mobilité difficile, inégale ou que cela produit un cliquètement, c’est qu’elle a sûrement besoin d’attention.

Pour ce qui est de modifications sur les chevilles, il vaut mieux s’adresser à un luthier. Il y a cependant quelques opérations que vous pouvez faire chez vous, mais nous en parlerons dans un autre article.

 

Le tendeur

Lorsque la corde est absente, c’est le bon moment de vérifier le fonctionnement de son tendeur : de le nettoyer, le remettre en position neutre et pourquoi pas de le lubrifier. Cette opération s’effectue très bien avec de la paraffine, en plus on ne risque pas d’en faire couler partout sur le cordier et le violon.

 

Les passages de corde

Il y a deux passages de cordes à vérifier absolument : le chevalet et le sillet du haut.

Il faut principalement s’assurer que rien n’est déformé et trop abrupte pour la corde, les arrondis doivent être gracieux et rien ne doit empêcher sa parfaite vibration. D’autre part vous pouvez en profiter pour mettre du graphite d’un crayon 9B (8B fera aussi l’affaire…) aux points de contact avec la corde pour en faciliter le glissement.

 

changer les cordes de son violon et en profiter pour lubrifier les passages de cordes
Changer les cordes de son violon est une bonne opportunité pour vérifier et lubrifier les passages des cordes.

 

Attention au chevalet lorsque vous changez vos cordes

Enfin, lorsque vous accordez votre violon après en avoir changé les cordes, il est fortement possible que le chevalet soit tiré vers l’avant. S’il est trop penché, il risque de basculer et frapper violemment la table, de quoi vous traumatiser lors de tous vos accordages.

Pour remédier à cela, il suffit de repousser délicatement le chevalet en arrière. C’est un sujet que j’aborderai dans un prochain article.

 

Les erreurs du changement de cordes

Changer les cordes de son violon est propice aux multiples erreurs, surtout lorsqu’on débute. Néanmoins cela n’exclut pas des musiciens vétérans qui ont perpétué de mauvaises habitudes. Voici donc quelques erreurs qu’il faudra éviter à tout prix.

 

Le mauvais placement des cordes

La surtension des cordes

Il suffit par ailleurs de quelques demi-tons pour démultiplier la chance de rupture d’une corde.

De manière générale, la surtension est très mauvaise pour les cordes. En fait, elles ne sont vraiment pas faites pour subir de telles conditions et ne doivent pas excéder la note pour laquelle elles sont prévues. Non seulement cela les rend bien plus fragiles à la casse mais cela accélère aussi leur vieillissement.

Les accidents peuvent toutefois arriver quand une corde n’est pas installée là où elle est supposée être. Autant sur un violon, les cordes de Sol et Mi sont faciles à identifier, il n’est pas toujours évident d’identifier les autres. C’est pourquoi les fabricants facilitent leur identification en appliquant un code couleur et des motifs particuliers aux extrémités de leurs cordes :

  • Les couleurs aux chevilles donnent l’indication de la note (ce n’est pas universel…)
  • Au niveau du cordier, cela identifie plutôt le modèle de la corde
  • Pour les jeux de cordes qui disposent de plusieurs tensions, des indicateurs peuvent être présents aux deux emplacements.

En outre changer les cordes de son violon avec un accordeur est sans doute la manière façon pour éviter d’aller trop loin. Surtout lorsque vous n’êtes pas sûr de vous.

 

Tirer sur les cordes

changer les cordes de son violon sans tirer trop fort
Il vaut mieux éviter de tirer sur ses cordes.

C’est un geste qui se fait couramment sur les guitares mais j’ai également pu voir certains violonistes le réaliser. En fait, l’idée derrière cette pratique est de surtendre la corde avec son doigt (comme on pourrait le faire avec un arc) pour qu’elle se stabilise plus rapidement. Bien que cela puisse paraître évident sur le papier, on en revient aux problèmes de surtension. C’est pourquoi tous les fabricants de cordes s’accorderont pour dire que leurs produits ne sont pas faits pour subir de tels écarts. En conclusion, il vaut mieux laisser la tension naturelle stabiliser vos cordes, même si cela prend plus de temps.

 

Nouer ses cordes aux chevilles

Les nœuds sont totalement inutiles pour bien faire tenir une corde sur une cheville. Il est vrai que sur les instruments aux chevilles industrielles, les trous de passages des cordes sont assez larges. C’est pourquoi il peut sembler difficile de les faire tenir à l’intérieur, surtout les plus fines. Malgré tout, la simple torsion de la corde permet de la maintenir correctement en place. Tout autre usage pourrait compromettre la stabilité ou la solidité du filament.

 

Changer les cordes de son violon vous fera peut-être un peu moins peur après avoir lu cet article. C’est du moins ce que j’espère. Si vous souhaitez partager votre expérience ou vos conseils, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires.

Laisser un commentaire