Un luthier chez Créacité

avec Aucun commentaire

Il était une fois un luthier chez Créacité, un artisan avant tout mais aussi un entrepreneur. En fait, il m’est donné l’occasion de témoigner cette année dans le rapport annuel de l’association Strasbourgeoise. C’est pourquoi j’ai pensé que cela serait une excellente occasion pour moi de revenir avec vous sur ces moments. 

Un luthier chez Créacité en réunion
Séances de négociations commerciales avec Sarah Geslin.

Qu’est-ce que Créacité ?

Créacité est premièrement une couveuse d’entreprise. C’est donc un organisme doté d’un statut spécial qui permet de prendre sous son aile des travailleurs indépendants. Ainsi, en leur fournissant un statut et un cadre légal, cette association permet aux entrepreneurs de tester leur projet dans les conditions réelles.

Il y a en permanence une centaine d’EAE (entrepreneurs à l’essai) qui testent leur projet d’entreprise en condition réelle. C’est à dire qu’ils partagent un SIRET et facturent en leur nom tout en étant porté par une structure qui assurera un bon fonctionnement administratif.

Je vous invite à en savoir plus sur leur action quotidienne sur leur site internet.

 

Un luthier chez Créacité

Dans quelques mois, cela fera trois ans que j’ai rejoint Créacité. Une aventure pendant laquelle je me suis aventuré au-delà de tout ce que je n’aurais même pas pu imaginer auparavant. C’est ainsi qu’en tant qu’artisan je me suis retrouvé au bout de quelques mois à voyager à travers le monde et y vivre des expériences incroyables. Évidemment, cela ne s’est pas fait en claquant des doigts mais l’association qui nous lie aujourd’hui y est grandement pour quelque chose.

 

Luthier en Guadeloupe

avec 15 commentaires

Mon métier est assez incroyable, c’est évidemment ce que je me dis au quotidien. Toutefois, il y a des moments dans lesquels cette phrase prend encore plus de sens. C’était par exemple le cas lorsque je me suis retrouvé à exercer ma profession de luthier en Guadeloupe. En plus d’être une découverte absolue pour moi, ce fût une expérience inoubliable dans laquelle je me suis senti chez moi de bout en bout. C’est pourquoi je tenais à partager avec vous cette histoire, cette aventure !

Les EAE
Avec une partie de la centaine d’entrepreneurs (60% de femmes).

Un aperçu de mon parcours

Je suis tout d’abord un luthier du quatuor, c’est à dire que je m’occupe des instruments de la famille du violon. Une discipline qui m’a passionné dès le début même si je dois avouer que rien ne semblait évident. Toutefois, je me suis envolé vers l’Angleterre après le lycée pour y apprendre les bases du métier.

Après avoir obtenu mon diplôme, la réalité du monde du travail m’avait brusquement rattrapé. En effet, je ne pouvais réellement trouver ma place dans les ateliers que je fréquentais. Il ne me restait donc plus qu’une seule solution, appliquer ma propre vision du métier dans mon propre projet, ma propre entreprise.

Il fallait donc que j’entreprenne par moi même. Cela n’a d’ailleurs jamais été naturel pour moi, loin de là. Je ne comprenais même pas vraiment ce que cela voulait dire, ni ce que cela impliquait.

Ma découverte de Créacité

Un luthier chez Créacité suivant son chemin
Le président de Créacité, version Indiana Jones.

Lorsque j’ai rejoint Créacité, j’étais véritablement à un carrefour, un moment où tout peut s’arrêter en un clin d’œil. Je venais en effet d’arriver à Strasbourg après de nombreuses années d’exil. Et, ne sachant de ce fait pas vers où me diriger, j’ai trouvé judicieux de rejoindre une communauté sur place. Je ne savais néanmoins pas à quoi m’attendre.

Tout d’abord, c’était pour moi l’occasion de sortir de la solitude : le fardeau de ceux qui créent tête baissée. Mais c’était aussi l’occasion de découvrir un univers tellement différent du mien. En effet, j’ai adoré me plonger dans toutes les formations possibles et imaginables, mêmes celles dont je n’envisageais pas le moindre potentiel. Les intervenants, qu’ils soient tout d’abord bénévoles, entrepreneurs à l’essai ou de l’équipe administrative avaient toujours quelque chose à transmettre.

Cette exposition à des sujets complètement inconnus, ainsi qu’à de nombreuses personnes provenant de différentes générations, aux expériences diverses et aux compétences parfois très pointues ont été une source inépuisable inspiration. C’est à mon sens le véritable trésor que renferme la couveuse et qui en fait toute la puissance.

Confronter ses propres idées, échanger, expliquer mais également écouter… Autant de coups de ciseaux qui vont par la suite donner forme à un projet. Sans oublier le fait qu’au delà de toute expérience théorique c’est aussi et surtout la pratique qui va compter. Cette pratique est bien sûr mise en pratique au quotidien, mais personne n’est ici pour vous prendre par la main. Il est en effet important de pouvoir voler de ses propres ailes.

Le départ d’un luthier chez Créacité

Avec les compétences acquise et développée au sein de Créacité, j’ai enfin pu créer dans les meilleures conditions. Premièrement avec l’assurance que je pouvais créer de la valeur, que j’étais suivi par une clientèle, mais que j’avais aussi en main les bons outils et contacts pour continuer sur la bonne voie.

Cette expérience a été probablement cruciale pour démarrer mon activité dans les meilleures conditions. Je pense même pouvoir affirmer que grâce à celle-ci j’ai pu éviter de nombreuses années de galère, d’isolement et de dépression. D’ailleurs, j’ai sûrement réussi à avancer mes objectifs de plusieurs années grâce à tous les outils qui ont été mis à ma disposition.

Mon activité au quotidien

Aujourd’hui, mon activité à plusieurs facettes avec lesquelles j’essaie de jongler. Tout d’abord, j’ai mon activité d’artisan d’art, dans laquelle je fabrique, répare et entretien des instruments du quatuor à corde. Ensuite, j’ai une activité de négoce à la fois en physique et en ligne, dans laquelle je propose là aussi des instruments que j’expédie partout en France et même dans le monde entier. D’autre part, je propose aussi des formations pour les amateurs et personnes en cours de professionnalisation qui souhaitent découvrir et s’initier à la lutherie artisanale. Enfin, j’exerce aussi une fonction d’agent commercial dans laquelle j’ai des entreprises à promouvoir leurs produits auprès de leurs clients.

Ce sont bien sûr des journées bien remplies, qui ne se ressemblent pas mais qui me ressemblent, et me conviennent parfaitement. Je peux maintenant dire que j’ai trouvé ma voie qui, celle de créer un métier qui correspond à ma vision, à mon éthique et surtout à mes envies. Grâce à Créacité, ses membres et ses bénévoles, j’ai pu tout mettre en forme en trouver le soutien nécessaire pour me donner le courage d’y arriver.

C’est pourquoi je voulais les remercier pour leur soutien, et leur dédier ces quelques mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rencontrons-nous pour identifier vos besoins