Comment réparer un passant d’archet ?

avec Aucun commentaire

Dans cet article, je vais vous expliquer comment réparer un passant d’archet. Bien évidemment, chaque cas sera différent et il sera nécessaire de s’adapter. Toutefois, cela permettra de vous faire réaliser à quel point tout est réparable, même sur les instruments les plus délicats.

Comment réparer un passant d'archet simple
Comment réparer un passant d’archet grâce à quelques outils et techniques simples ?

Comment réparer un passant d’archet ?

La réparation d’un passant est toujours à privilégier, même s’il existe l’alternative plus “facile” d’en refaire un nouveau. Je vais ainsi vous expliquer les différentes étapes d’une réparation en particulier, sans toutefois rentrer dans des détails trop techniques.

Qu’est-ce qu’un passant ?

Le passant de l’archet moderne est avant tout une bague en métal dont la forme est assez similaire à un “D”. Cette petite pièce est habituellement, mais sans s’y limiter, en maillechort, argent ou or. Elle se compose plus précisément de deux feuilles de métal soudées :

  • Une plus fine et courbe.
  • Une plus épaisse et plate.

Les formes que les passants peuvent prendre sont très nombreuses selon les écoles, les techniques d’assemblage et les facéties des artisans.

Enfin, leur fonction est à la fois de servir de support pour le recouvrement tout en donnant un cadre pour la mèche et sa cale ainsi qu’un soutien à la languette.

 

Le passant à réparer

Dans le cas concret que je vous propose d’aborder ici, le passant souffre de plusieurs choses :

  • Premièrement, la soudure a lâché, et il est même possible de voir la cale de répartition et des crins passer à travers.
  • Ensuite, la base du passant est déformée, c’est-à-dire qu’elle n’est plus parfaitement plate.

Inutile de préciser que le problème de soudure est assez critique, et pourrait tout simplement rendre l’archet inutilisable. Mais la déformation de la base pose aussi problème, notamment pour la répartition des crins sur le ruban.

 

Comment réparer un passant d’archet : les étapes

Le nettoyage

Tout d’abord, il faudra nettoyer avec attention toutes les surfaces. Pour cela, il faut commencer avec de la laine d’acier très fine (par exemple 0000). Ce qui permet de se débarrasser de tous les dépôts et oxydations éventuelles. Une fois cette tâche réalisée, il est important de nettoyer l’ensemble à l’acétone, pour dégraisser et dissoudre toutes les salissures restantes.

Le redressage

Une fois que l’on y voit un peu plus clair, il est temps de rendre sa forme au passant. La première opération (photo 2) consiste à utiliser un outil portant le nom de mandrin, en acier très dur, qui permettra de redonner forme au passant grâce au doigts ou au marteau. Dans le cas de l’utilisation du marteau, il est toujours possible de protéger la surface avec un cuir dans le but d’éviter d’abîmer la surface.

Le brasage

L’opération de réparation va ici consister à rajouter de la matière où elle est manquante par brasage (photo 3) afin de ressouder et renforcer la soudure.

Tout d’abord, il faudra pouvoir tenir la pièce, c’est pourquoi elle est maintenue dans un montage en fil de fer puis tenue ensuite par des brucelles. Ensuite, une solution de borax est appliquée aux endroits qui vont recevoir la brasure.

La prochaine étape consiste à chauffer le passant jusqu’à un rouge pas très vif. Pour cela, une simple flamme dans la pénombre suffit. Une fois la bonne température atteint, il suffit d’effleurer la surface avec une toute petite tige de brasure (inférieure à 0,5mm de large) pour qu’elle fonde et se répande. Il est possible de réaliser cette étape plusieurs fois, mais il faudra passer par l’étape de nettoyage de nouveau.

Limer et polir

Une fois qu’une assez grande quantité de métal est ajoutée, il suffira de limer délicatement les excédents et de polir la surface.

Comment réparer un passant d’archet : le résultat

Bien que cet archet ne soit pas d’une très grande valeur, il n’en reste pas moins une antiquité. Et sa propriétaire se fait une joie de pouvoir à nouveau l’utiliser au quotidien.

Il est plutôt incroyable de se rendre compte que presque tout est réparable en lutherie. Même s’il faut avouer que dans de nombreux cas le coût serait supérieur à la valeur de l’instrument. Mais c’est aussi ce qui explique que le patrimoine instrumental se conserve aussi bien, malgré une extrême fragilité.

 

Comment réparer un passant d'archet original final
Le passant une fois l’archet reméché.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rencontrons-nous pour identifier vos besoins